fbpx

A ujourd’hui, nous vous racontons notre expérience du yoga dans l’obscurité sous lumière infrarouge et les bienfaits que nous avons tiré de cette pratique.

S’il y a bien une activité qui nous paraît essentielle à notre bien-être, c’est le yoga.  Alors quand nous avons entendu “yoga dans le noir” nous nous sommes tout de suite penchées sur la question et nous avons réservé illico notre séance de yoga chez Yuj.

Yuj est un studio de yoga où le concept majeur est la pratique de yoga dans l’obscurité à la lumière des bougies et l’utilisation de la chaleur infrarouge. Ils proposent beaucoup de niveaux et de thèmes différents, mais pour une première fois nous avons préféré tester quelque chose de soft. Ça tombe bien parce qu’ils ont un cours qui s’appelle Softflow.

On arrive au studio par un petit escalier et là on se sent comme à la maison ! L’ambiance est un peu appartement concept store, l’accueil est chaleureux et bienveillant. La moquette est moelleuse, la déco hyper stylée, on a envie de tout acheter ! On se change dans une cabine individuelle comme dans une boutique privée. Ensuite on dépose ses affaires dans un casier avec une petite clé et  il n’y a plus qu’à attendre le cours dans un canapé moelleux. De là, on regarde la dernière collection de vêtements de yoga ou on boit une eau détox à disposition.

Quand le moment arrive, on prend un tapis et on rentre dans une salle à peine éclairée par des bougies qui cerclent la pièce et une guirlande lumineuse au-dessus de la cheminée. Dans cette ambiance douce, le temps semble ralentir. On se met à marcher à pas feutrés pour déposer son tapis dans un silence monacal.

Puis, les choses sérieuses commencent. La prof allume les (multiples et énormes) lampes infrarouges – et c’est là que tu réalises que tu as choisi la place la plus exposée de toute la salle… moi qui voulais ne pas avoir trop chaud, c’est loupé. Nous voilà dans l’obscurité, guirlande éteinte, uniquement éclairées par les bougies et la douce chaleur des lampes infrarouges.

Le cours commence gentiment par quelques postures de bases- « Bidalasana – Balasana – Adho-mukha-svanâsana… »… Non… On rigole, en vrai c’était un cours bilingue. Du coup, on se laisse porter par la voix du prof qui nous guide dans cette obscurité enveloppante.

Dès les premiers chien-tête-en-bas, on se sent moins raide et c’est très agréable. Les petites blessures du corps qui habituellement peuvent tirer, sont ici presque absentes. L’ambiance tamisée vous oblige à vous recentrer (et non pas regarder ce que la voisine fait et “oh mon dieu !  J’aimerais tellement faire le même Sirsasana”).

Au bout de deux ou trois salutations au soleil, on réalise qu’on commence à beaucoup suer. Tous les pores de la peau transpirent et la détox commence. La chaleur monte mais on se sent vraiment bien, détendu et présent dans la pratique.

Et puis finalement tout est allé très vite, c’est déjà la fin du cours et on ne l’a pas vu passer. Les guirlandes s’allument de nouveau, on commence à s’éveiller. Le corps est apaisé et ralenti. En sortant du studio, on se sent vraiment léger, frais et tout neuf. Comme sur un petit nuage ! Par contre, on ne va pas vous mentir, on avait quand même quelques courbatures les jours qui ont suivi.

Petit rappel sur les bienfaits de la lumière infrarouge qui agit à 3 niveaux. La chaleur douce qu’elle dégage, va stimuler la circulation sanguine, aider à éliminer les toxines et apporter un sang riche en oxygène aux muscles. La chaleur va aussi détendre et apaiser les douleurs des muscles et articulations. Enfin la peau va transpirer et permettre au corps d’éliminer plus rapidement les toxines.

Ce qu’on a aimé :

  • L’obscurité qui apaise et permet de ralentir le flot de pensées aussitôt dans la salle. De plus, elle améliore la concentration et on se recentre ainsi sur sa pratique. On se retrouve seul dans la salle et on oublie complètement les autres.
  • La chaleur infrarouge qui délie les muscles. Idéal si vous avez une petite contracture, un muscle ou une articulation un peu fragile. La chaleur est agréable et tout à fait supportable.
  • La sensation de détox et de nettoyage du corps en sortant du cours.
  • Le service est top ! Entre les casiers à disposition qui se ferment avec une clé, les tapis, la location de serviette et même la salle d’eau pour se doucher après, on se sent comme des reines du yoga.

Ce qu’on a (un peu) moins aimé :

  • La chaleur infrarouge n’est pas très homogène dans toute la salle. Il faut bien choisir son coin si on veut plus ou moins de chaleur. Dans tous les cas, le prof ajustera et éteindra certaines lampes si vous avez trop chaud. Pas d’inquiétude.
  • Cette pratique est sous réserve d’avis médical pour certaines personnes (femmes enceintes, sujets avec des maladies cardiaques ou des problèmes de tension, ou encore l’utilisation de certains médicaments)

 

Et vous, avez-vous déjà essayé le yoga dans le noir et/ou à la lumière infrarouge ? Ça vous tente ?

Si cette pratique vous tente, il existe 2 studios Yuj à Paris :
PARIS 7e 11 rue Edmond Valentin  et PARIS 1er 68 rue Jean-Jacques Rousseau.

 

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum commodo libero non nec quis velit, Aliquam et, Aenean facilisis dolor.